COURS DE MUSIQUE

NOTIONS DE LA MUSIQUE THÉORIQUE Part 4: Définitions et Démos

Continuons avec la quatrième partie de notre leçon, où nous allons partagé d’autres notions théoriques. Et aussi nous allons partagé quelques démonstrations vidéos. Sans oublier de poser vos commentaires et vos suggestions sont les bienvenues. Débutons avec NOTIONS DE LA MUSIQUE THÉORIQUE

Hauteur des sons: Quelques définitions et démonstrations

Degrés :

Chaque note de la gamme peut être numérotée à l’aide de chiffre romains. En musique , cette numérotation porte le nom de degré.  Il désigne la place d’une échelle musicale spécifique (caractéristique d’un type de musique donné).

NOTIONS DE LA MUSIQUE THÉORIQUE
les degrés

Chaque degré de la gamme porte un nom spécifique et a un rôle bien déterminé.

Degrés
Noms
Le premier degré se nommetonique
Le deuxième degré se nommesus-tonique
Le troisième degré se nommemédiante
Le quatrième degré se nommesous-dominante
Le cinquième degré se nommedominante
Le sixième degré se nommesus-dominante
Le septième degré se nommesensible
Le huitième degré se nommetonique (octave)

La notion de degré s’applique principalement aux sept notes de l’échelle diatonique où la tonique est parfaitement définie. Pour l’échelle chromatique qui contient 12 notes d’importance égale, la notion de degré a peu d’intérêt. Les concepts de tonique  et de dominante sont remis en cause au XXème siècle dans la musique modale et la musique atonale.

Intervalles :

Un intervalle est une distance qui sépare deux notes ayant positions différentes sur la portée.

intervalles
Intervalles

L’intervalle mélodique fait entendre les deux sons successivement. On en distingue un qui est ascendant et l’autre descendant.

L’intervalle mélodique ascendant est celui dont la note inférieur est écrite la première.

intervalle mélodique asendant

L’intervalle mélodique descendant est celui dont la note supérieure est écrite la première.

NOTIONS DE LA MUSIQUE THÉORIQUE

Généralement, un intervalle se mesure toujours de façon ascendante, qui veut dire du grave à l’aigu. L’intervalle harmonique fait entendre les deux sons simultanément. Il se lit toujours de façon ascendante, qui veut dire de bas en haut.

NOTIONS DE LA MUSIQUE THÉORIQUE

                              Le nom, la composition et la qualification des intervalles

Le nom d’un intervalle est directement lié au nombre de degré qu’il contient.  L’intervalle formé par 3 degrés se nomme tierce,formé par 4 degrés se nomme quarte et celui formé par 6 degrés se nomme sixte. Cependant, le nom d’un intervalle ne peut indiquer à lui seul le nombre de tons et de demi-tons contenus dans cet intervalle.

Exemple sans qualification:

 

4 tierces

La composition d’un intervalle, veut dire le nombre de tons et de demi-tons  qu’il contient, sert à déterminer sa qualification.

La qualification d’un intervalle:

Lorsqu’une quarte augmentée est constituée de 3 tons on emploie le terme triton pour la désigner.  Suivez la vidéo su dessous pour une bonne compréhension:

Les intervalles simples 

L’intervalle simple ne dépasse pas l’étendue d’une octave juste. Les intervalles simples sont la seconde, la tierce, la quarte, la quinte, la sixte, la septième et l’octave.

Les intervalles composés ou redoublés

L’intervalle composé dépasse l’étendue d’une octave, il peut être redoublé, triplé, quadriplé etc. Les intervalles composés sont  la neuvième, dixième, onzième, douzième, treizième, quatorzième, etc.

Voici une vidéo sur tout la notion d’intervalle:

Nous aurons la suite de la NOTIONS DE LA MUSIQUE THÉORIQUE dans la partie suivante de notre leçon. Vos suggestions et commentaires sont les bienvenues.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :